Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 13:23

Au temps d’ici
Au temps de la cité
Au temps T dit cité
Au temps tissé
Autant de tiques
Dans le cité
Que dans la cité
Rien de vrai
Le verre rit
Lave et rit en été
Et le T conspire
La vérité se conspire

Respire-action

Ne pas perdre l’étique dans l’étiquette
Et sauver l’eau
Temps
Qui tisse
L’idée


----------------------------------------------------------------------------------------------------


Un compas bile en tête
Un con pâlit aimable
Un con patauge
Passible à la mine
Patibulaire tue et meurt d’une tumeur au cœur.
J’hume en horreur ce con pas crédible.
Je ne compatis pas à ses humeurs de con.
Un compas pile Littré d’humeurs étriquées.
A se compartimenter les nerfs ou à se carapater sous carapace.
Sous cape, muet, mais en vie
Respect d’espérer en son souffle
Etre, en eau nette, et claire
Hors du condensé constipé
Qui s’agrippe et t’effrite.
Vitale rupture contre usure viscérale.
Sur une incompatibilité d’humeurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by mesesquisses
commenter cet article

commentaires

Esquisses De Qui ?

  • Céline Gouel

Texte Libre

Quelqu’un de bien a dit « ce n’est pas le temps qui nous change, ce sont les gens et les événements qui nous rentrent dedans. »…
Parfois on se rentre vraiment dedans.
Après, tout dépend de l’impact,
Et du temps.