Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 15:58

Spontanée l’amitié naît d’un regard,

Sourire bienveillant
Curiosité pour cet autre curieux,
Aimant
Lien qui se tisse lentement, aux grès des connivences
De connexions intimes en échanges complices,

Quelques  évidences.

Illimitée elle est, dure et perdure

Glisse sur les aléas
Elle écoute et comprend,

Elle est là.
Sans aucun artifice, sans Pouvoir, sans vouloirs, Nue
Simple, authentique, elle ne demande rien de plus.

Libre, elle  laisse vivre et respire des temps
Sans possessions, laisse les chemins se faire
Autonome, elle ne juge pas et ne fait pas semblant
Elle comprend les silences, et sait aussi se taire

 

 

 

Ambiguë, l’amitié (se)  trouble
L’air pur devient opaque du dehors
Elle se tient sur un pied sur le bord
Bouscule le respect et n'a plus de finesse

Voit double
Devient fausse à se nuire,

Corrompue, et jouant à sourire.

Trahie, elle se déchire en lambeaux,
Nouant chacun aux brûlures aigres aigües
Laissant sa trace aux rancoeurs absolues

Aux regrets décousus.

 

Déçue, ça s’effrite comme une peau qui pèle,
Lentement, sans faire de bruit,

Abandon silencieux d'un nid,

elle s’endort démunie

et se meurt en dormant.

Partager cet article

Repost 0
Published by mesesquisses
commenter cet article

commentaires

Féefils 03/03/2011 12:57


Eblouïssant de vérité!


Esquisses De Qui ?

  • Céline Gouel

Texte Libre

Quelqu’un de bien a dit « ce n’est pas le temps qui nous change, ce sont les gens et les événements qui nous rentrent dedans. »…
Parfois on se rentre vraiment dedans.
Après, tout dépend de l’impact,
Et du temps.