Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 18:22

Une nouvelle ronde sur le mot "Empreinte(s)" et chacun d'écrire chez l'autre pour une ronde qui tourne dans ce sens :

.

Élise L. http://mmesi.blogspot.fr/

qui écrit chez quotidiens http://quotiriens.blog.lemonde.fr/

qui écrit chez Dominique A.http://dom-a.blogspot.fr/

qui écrit chez Hélène http://simultanees.blogspot.fr/

qui écrit chez le promeneur http://2yeux.blog.lemonde.fr/

qui écrit chez Céline http://mesesquisses.over-blog.com/

qui écrit chez Jean-Pierre B. http://voirdit.blog.lemonde.fr/

qui écrit chez Guy D. http://wanagramme.blog.lemonde.fr/

qui écrit chez Noël talipo http://cluster015.ovh.net/~talipo/?tag=noel-bernard

.

J'accueille avec plaisir Jacques - le promeneur, et me déplace chez Jean-Pierre Boureux que je remercie !

Bonne lecture.

.

La Ronde (Vanitas)

.

Ronde - Empreinte(s)

Vous mourrez avant votre disque dur.

Mourir est un détail agaçant, un vice de forme, la preuve de l'obsolescence programmée, une divine surprise.

Vous avez fait de grandes choses ? allons ! mais vous mourrez avec tous vos atomes intacts, comme neufs - un vrai gâchis - : fer et calcium à revendre, carbone en quantité, et passons sur les oligo-éléments, l’azote et le phosphore dont le plus gros partira en fumées que les pluies d’automne rendront à la terre sous forme d’hydrates : vous qui saviez vous défendre de toute ingérence, voici que vous finirez par être récupéré malgré vous.

Le reste, environ quatre cent grammes de craie grise sera un précieux amendement pour les terres sableuses ou trop argileuses, on attendra le printemps suivant pour vous absoudre, vous dissoudre, vous épandre au bord des talus. Un peu plus tard vous ferez une remontée majestueuse : ajoncs bavant le jaune au dessus des routes, bouleaux ou aulnes (plantes pionnières) et bientôt vous grimperez aux branches d’un chêne pédonculé ou d’Amérique, ou bien à celles d’un noyer commun (Juglans regia L.).

Ronde - Empreinte(s)

C’est ainsi qu’ont passé tous ces gens dont vous vous souvenez : saltimbanques avec des masques, véritables personnages d’Ensor qui vous croisaient par les rues, la bouche cousue dans un rictus de mépris.

Voici donc comment notre généalogie a marqué son empreinte sur le monde, et déterminé le paysage, l’homme : à peine plus qu’une mésange (et ce qui reste sur le disque ne durera pas plus).

Marchez pieusement dans les forêts : le vent bleu et gris y siffle à travers les bras de vos ancêtres.

Ronde - Empreinte(s)

Partager cet article

Repost 0
Published by Céline Gouel
commenter cet article

commentaires

DAUTROU 15/02/2016 23:33

(ne détesterai pas me savoir répandu au pied de la glycine, histoire d'aller tordre les pointes de ce foutu portail en fer forgé)

Esquisses De Qui ?

  • Céline Gouel

Texte Libre

Quelqu’un de bien a dit « ce n’est pas le temps qui nous change, ce sont les gens et les événements qui nous rentrent dedans. »…
Parfois on se rentre vraiment dedans.
Après, tout dépend de l’impact,
Et du temps.