Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 14:04

Premier trou

La souris fait des colliers

Deuxième trou

Le sourire est aéré

Plus de trous du tout

Les soucis vont commencer

Rempart immaculé

Blanc pur et mur calé

Sensibilité insoupçonnée

Les dents neuves

Prouvent

La force vive

Et couvent

Le dentiste veille

Derrière le grand fauteuil

Allongée, reposée

La tête renversée

La bouche grande ouverte

Les outils sont trop hauts

Sur la tablette à torture

Seule la main du bourreau

Les choisit d’une main sûre

Le zen se respire

Les murs ont des lézards

La lampe fait large bouche

Et l’inconnu touche

Une carie du miroir

La danse des outils

Entâme ton sursis

Tous tes à priori

Méfiants et tendus

Se tiennent à l’affût

L’aiguille pour une fois

Te rassure

Puisqu’elle t’assure

Que tu ne sentiras rien

Quand elle appuie là

Où il ne faudrait pas

Tes jambes et tes mains

Sursautent ton cri vain

Et les outils carchèrent

Triturent ta chère dent

Le son aïgu franc

Eclabousse les nerfs

Et sculptent impunément

Tu n’es pas une dent

Ce n’est qu’une pierre

Le regard se perd

Privé

Soumis à cet enfer

Le temps par la fenêtre

Passe sur les mouettes

Les nuages te promettent

Un proche répis, une trève

Au bruit des salives aspirées

La glotte a le vertige

La langue est engluée

Et la dent se laisse faire

Mais la gencive se révolte

Et les nerfs lancent un cri

Au corps entier saisit

Qui tressaille et se tend

Tant la douleur est vive

Le son de ta voix engloutie

Râle et suplie

Inaudible

Pied de biche à dent

Marteau piqueur

Aspirateur

Pointe et pansement

Je parle à ma dent

Intérieurement

Laisses-toi sortir

Laisses-toi faire

Et l’on sort sonné

La bouche anésthésiée

Et l’on aime cette porte

Qui s’ouvre sur dehors

Et l’on serre la main

En lui disant, merci.

Partager cet article

Repost 0
Published by Céline Gouel
commenter cet article

commentaires

Esquisses De Qui ?

  • Céline Gouel

Texte Libre

Quelqu’un de bien a dit « ce n’est pas le temps qui nous change, ce sont les gens et les événements qui nous rentrent dedans. »…
Parfois on se rentre vraiment dedans.
Après, tout dépend de l’impact,
Et du temps.