Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 22:08

 

Ils sont assis les collégiens                          Ils sont debout les professeurs
Toute la journée                                             Toute la journée
Gobant des oreilles                                       Usant de voix, de tons et d'énergie
De multiples matières                                   Cherchant les issues des ouïes
Gavant leur esprit grand ouvert                  Les clés des tiroirs sans poignées
Tenu au mieux en veille.                              De tous ces esprits naissant.

Ils sont assis les collégiens                          Ils sont ailleurs les parents
Les coudes accoudant leur tête                  Ils sont à côté pour aller de l'avant
Figée de l'emprise des mots                        Figés, dépassés, très occupés
L'oeil en laisse au tableau                            Les mains liées
Bouche bée                                                     Bouche fermée
Sur une craie                                                   Sur l'enfant qui se tait
Pas le choix, pas de voix                              Et le soir, épuisés
Ne savent  plus pourquoi                              Ne savent plus pourquoi
Ils sont là.                                                         Ils ne se comprennent pas.

Empreinte des crocs                                       Livres ouverts, regards fermés
Sur le bouchon du stylo                                 Espoirs brimés, confiance déçue
Genoux en rythme                                           Coeurs à nu, élans cherchés
Sans musique                                                  Rêves contenus, lucidité crue
Une mèche au doigt enroulée                      Patiences usées, temps émietté
Quand il n'y a plus d'ongle à ronger            Temps étriqué
Dessins en marge de page                           Temps évité
Mal au fesses, dos courbé                             Temps épuisé
Et l'attente.                                                         Et toutes nos attentes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Céline Gouel
commenter cet article

commentaires

Esquisses De Qui ?

  • Céline Gouel

Texte Libre

Quelqu’un de bien a dit « ce n’est pas le temps qui nous change, ce sont les gens et les événements qui nous rentrent dedans. »…
Parfois on se rentre vraiment dedans.
Après, tout dépend de l’impact,
Et du temps.