Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 14:32

Au volant, sur sa voie,

Quand elle est  monotone,
La destination devient floue.

Aphone,
On ne voit plus que le bout de son nez,

On se met à loucher
Ça fait froncer le front,

Du plomb dans le cerveau,

Bornes.
La route passe, la route trace, un sablier
On coule dans le son du moteur qui ronronne
On s’endort

Sur le tracé pointillé blanc du bitume
L’œil figé sur les phares dans la brume

Sourd métronome.
Mettre le son à fond
Ouvrir la fenêtre, en hiver, serrer le volant de ses doigts

Respirer, faire des ronds au rond-point
Se réveiller, dans le froid
Pour rester sur la route
Se gifler
Rouler droit
Et laisser filer les pensées
Sans la force de s’y attarder.
On se vide, on se ride
Et puis dans un sursaut de vie
Un mot qui résonne
Un écho continu
Parallèle à la rue

Un mot de calme rage
Courage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Céline Gouel
commenter cet article

commentaires

lignes bleues 13/03/2011 10:57


des plombes, des bornes
rouler, marcher
avancées


Esquisses De Qui ?

  • Céline Gouel

Texte Libre

Quelqu’un de bien a dit « ce n’est pas le temps qui nous change, ce sont les gens et les événements qui nous rentrent dedans. »…
Parfois on se rentre vraiment dedans.
Après, tout dépend de l’impact,
Et du temps.