Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 15:17

Une petite musique
Pour chambre endormie
Aux grasses matinées

Douces mains qui dansent
Caresse à l'air des loirs
D'une langue de sens
Sur des touches d'ivoire

Aux doigts déliés acrobates
Des vibrations de sonates.

Petite mélodie,
Lointaine bien ancrée
De ces matins d'enfance
Encore ensommeillée
Dans le bienfait silence
D'une nuit étoilée
Elle fait l'hymne à la vie.

Le coeur lent s'harmonise
Sur la cadence d'une brise,
L'ouïe nébuleuse déambule
Sur de nombreuses bulles
Et l'écho mélodique
Résonne en rêveries
D'un état bucolique
Réveil en Amourie.

Ne pas se lever
Pour que dure la journée
A demi éveillée
Dans cette eau musicale

Mais du fond de cale
Surgit une rafale
Dont les notes dévalent
Des pentes ancestrales

Râle profond et brutal
Grondements et tonnerre
Passions dessous terre
Colères
Naufrages et ravages

Elle tourne la page

 

Une respiration

 

Comme une vague
Vient déposer l'écume
La mélodie soulevée
Redevient  plume


Le coeur des loirs
Est extirpé du noir

Au nouveau jour

Bon-jour
Les yeux sont ouverts
Suspendus

Toujours

 

A ces matins d'enfance

A ces mains qui dansent
Douces et subtiles
Ouvrant l'oeil au sourire
Et nos âmes au sensible.

Partager cet article

Repost 0
Published by Céline Gouel
commenter cet article

commentaires

lignes bleues 15/12/2011 09:21

mémoires musicales :
petits loirs qui dorment (Jacques Douai)
et
do-mi sol mi fa...
http://www.parolesmania.com/paroles_georges_brassens_9624/paroles_colombine_334342.html

Esquisses De Qui ?

  • Céline Gouel

Texte Libre

Quelqu’un de bien a dit « ce n’est pas le temps qui nous change, ce sont les gens et les événements qui nous rentrent dedans. »…
Parfois on se rentre vraiment dedans.
Après, tout dépend de l’impact,
Et du temps.