Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 11:43

Je te vois
Debout
Perdue
Murée dans une boue
Que l'on imagine sordide
Fragile
Sous une plaie solide
Qui déborde de tes yeux
De ton corps figé.

Éclat d'une intolérable trace
A dénoncer d'urgence

Mais ton silence
Interdit
Les secours

Je te vois, figée d'interdits
On te voit comme nue
On sent ce quelque chose qui t'engloutit
Te blesse et te tue

Treize ans
Seulement
Seule déjà

Parle,
Extirpe ces mots brûlants
De ton âme griffée
Parle
Crache le venin
De ton coeur émietté
Parle
pour vivre
pouvoir sourire
et reconstruire
une jeune fille
qui respire.

Quelques mots suffisent
Et si ce n'est plus possible pour toi
Parle, pour tous les autres qui comme toi
Sont debout, seuls et perdus, sous ce poids
Piétinés sous une inacceptable souffrance.

Partager cet article

Repost 0
Published by Céline Gouel
commenter cet article

commentaires

Esquisses De Qui ?

  • Céline Gouel

Texte Libre

Quelqu’un de bien a dit « ce n’est pas le temps qui nous change, ce sont les gens et les événements qui nous rentrent dedans. »…
Parfois on se rentre vraiment dedans.
Après, tout dépend de l’impact,
Et du temps.