Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 15:31

Elle court sur la vie 

Avec des bottes  en caoutchouc

Elle n’a pas peur des boues

Ni des marées d’ailleurs.


 

Elle invite les copains

Et s’invite partout

S’inscrit à tous les rendez-vous

Pourvu que ses jours soient pleins

 

Trois métiers, mille rêves

Des enfants et des jouets

Un ciné par semaine et cinq activités

 

Sur ses journées trop courtes

Elle court, 

Et d’un sourire t’écourte

 

Boulimique elle se gave

De toute vie elle bave

Elle n’est jamais repue

Tant qu’elle n’a pas tout bu

 

Elle bouche tous les trous

D’éventuels temps morts

Avec ses bottes en caoutchouc

Elle écrase les limaces et mange mes efforts.

 

Aux choix souvent multiples 

Elle dit oui et veut tout 

Touche à tout sans limite

Pas le choix elle prend tout

 

 

Elle frôle le goût des choses

Sa porte reste close.

 

 

Ma boulimique

Fait sa danse

Un poil acrobatique  

En face de quoi

Je reste quoi

Et je cherche le sens

 

Une impression me fige

D’être un benêt rigide

Une intuition me tend

D’être un p'tit peu trop lent


 

Boulimique elle s’étale

Elle m’envois ses rafales

Toujours à tous les vents

Elle hisse seule ses voiles

 

 

Sur ses journée trop courtes

Elle court, 

Et d’un rire t’écourte.

 

Elle n’a jamais de cernes

Elle n’est pas fatiguée

Elle assume et gouverne

Et ne s’ennuie jamais

 

Je la suis comme je peux

Je la perd souvent

Le temps d’être un moment

Et elle n’est plus qu’un vent

 

Elle abat le mouron

Elle essore les paresses

Elle tord les ronrons

C’est bien mon empêcheresse 

De tourner trop en rond

 

A trop la regarder

J’ai la tête à l’envers

Avide de trop en faire

Elle brasse un peu trop d’air

 

Les idées viennent d’elle

J’ai plus besoin d’en faire

Elle va jamais au bout

Et moi je deviens mou

 

Même ses nuits sont trop courtes

Quand elle se laisse dormir

Et c’est d’un ronflement 

Qu’elle m’ordonne de fuir

 

Ma belle boulimique  

Ma chère prise électrique

Mon engin multi pistes

Je ne suis que touriste.

Partager cet article

Repost 0
Published by Céline Gouel
commenter cet article

commentaires

Esquisses De Qui ?

  • Céline Gouel

Texte Libre

Quelqu’un de bien a dit « ce n’est pas le temps qui nous change, ce sont les gens et les événements qui nous rentrent dedans. »…
Parfois on se rentre vraiment dedans.
Après, tout dépend de l’impact,
Et du temps.