Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 16:34

Départ.
En partance
Pour quelque part.
Patience des semaines précédentes,
Quant aux heures l'on compte les suivantes.

Jeter les dés,
Oser des pas,
Hors des patins feutrés
Du couloir des vies parquées.

Dérèglement du trajet.

Saut du lit et main dans l'sac,
Phobie d'oublis et trac,
Place nette et balais
Avant de fermer les barrières
Du refuge de nos repères.

Partir
Fébriles
Droit devant
Foutre le camp
Prendre le vent
S'exposer au tout venant
Aux aléas du non connu
Et se laver les vues

Déracinement des enclumes

Cure de mise à nu
Pour poids plume

Quitter les vallées de cernes
Et les monts balivernes
Les pics de stress
Et les mares aux prouesses


S'asseoir sur le temps
Comme sur un nuage blanc
Et se désaltérer du rire des enfants.


Partager cet article

Repost 0
Published by Céline Gouel
commenter cet article

commentaires

Fab 16/08/2011 09:05


Oui, une chose est sûre, après le décompte je ne compte plus pour un temps... La cure sera désaltérante, les dénivelés harmonieux et les enclumes resteront enfuies un temps... ça j'y compte bien !


Esquisses De Qui ?

  • Céline Gouel

Texte Libre

Quelqu’un de bien a dit « ce n’est pas le temps qui nous change, ce sont les gens et les événements qui nous rentrent dedans. »…
Parfois on se rentre vraiment dedans.
Après, tout dépend de l’impact,
Et du temps.