Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 14:42

Tout ton être songe aux nuages
Tout en toi sent une marge
Un à-côté mêlé d'idées
Une nécessité

Tu fais

Tu construis ton chemin

Tu t'entraînes au vol
Tu découvres les sols
Stables ou boueux
Mouvants ou trop vieux

Tu poursuis ton élan
D'un effort continu
Tu persévère autant que ta vue
Sans faiblir, te surprend d'être émue

Tout est au coeur
Aux tripes et les heures
Parfois lourdes
Souvent larges
Font les marées de ta plage

 

Tu écoutes
Scrutant l'horizon
Entre les gouttes
Si les vagues ont en leur possession
Des messages
Sous coquillages


Seule, tu entraînes ton courage
A la nage
Car il n'y a pas toujours de vent
Pour faire avancer ton radeau sur le temps
Qui passe...

 

Hélas,


La fatigue assombrit le rivage

Une lame de fond
Gronde

Et les galets ronds
Jetés dans l'eau

Ne font même plus de ronds
 
L'amertume se cachent
Sous l'eau qui se fâche
L'orgueil de tes aigreurs s'arrache
Tel une vague efface les tâches

Tu emmènes tes pieds nus sur l'écume
Dans la brume
Tu t'assois dans la simplicité des heures
Tu assumes
Laves ta vue
En redressant l'échine
Cherchant ton sourire sur tes ruines.

Alors, ton oeil
Ta peau, ton sang
Ressent
Un de ces rayons de soleil
Aux douceurs paisibles des parfums d'éveils

Qui ce soir
Perce entre deux pierres.


Partager cet article

Repost 0
Published by Céline Gouel
commenter cet article

commentaires

Esquisses De Qui ?

  • Céline Gouel

Texte Libre

Quelqu’un de bien a dit « ce n’est pas le temps qui nous change, ce sont les gens et les événements qui nous rentrent dedans. »…
Parfois on se rentre vraiment dedans.
Après, tout dépend de l’impact,
Et du temps.