Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 16:06

Mon premier est Egyptien

Mon deuxième est azur
Plongé dans la mer
Cyan, indigo, enfin, outremer

Fleurs bleues et murmures
Clapotis d'eaux pures
Sommes-nous sous sinécure ?

Bleu canard aux beaux jours
Bleu turquoise à l'amour
Bleu pâle aux bourgeons

Soulier de vair pour Cendrillon

il sera bientôt l'heure
Rêvons de fraîcheur
Entre ici et ailleurs

Avoir le cran
D'éteindre l'écran
Et d'aller voir vraiment
Les gens

Se faire avoir comme un bleu
Peut être fâcheux

Appel aux casques bleus
Extinction des feux pernicieux

Les corbeaux n'ont plus peur
De nos épouvantails
Et tu es vert de rage
En bleu de travail

La peur bleu fait des anxieux

A l'âme, des bleus
Des cailloux au coeur
Du blues et des fous

Le bleu roi fut battu

La neige a fondu

Bleu marine rode à vue
En bord de mer
Couvrez vos pieds nus
C'est une sangsue

Gardons les pieds sur terre
Et ouvrons les oeillères



 





Partager cet article

Repost 0
Published by Céline Gouel
commenter cet article

commentaires

lignes bleues 29/03/2011 07:30


encre bleue
invisible
sur nuit noire
ou ciel d'azur
reste le gris
ou le blanc
du cumulus,
nimbus ventru


Esquisses De Qui ?

  • Céline Gouel

Texte Libre

Quelqu’un de bien a dit « ce n’est pas le temps qui nous change, ce sont les gens et les événements qui nous rentrent dedans. »…
Parfois on se rentre vraiment dedans.
Après, tout dépend de l’impact,
Et du temps.