Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 11:50

Images en boucle

Et bruits de cris

Insultes et propos

Frappent le coeur

Des paniques vaines

.

Le grondement des haines

Fissure la terre

La paix maintenue

Fragile s’écorche et souffre en silence

.

Le volcan d’ancestrales violences

Fume de peurs illusoires

Dissipant l’esprit des Hommes en miettes

Dans une brume macabre.

.

L’Homme ainsi perd la face

Et se tue, s’entretue

Laissant l’instinct de survie aux bêtes

Plus fiables et fortes que lui.

.

Car la lave du temps recouvrira les frontières

Comme elle l’a déjà fait

.

Qu’elle soit sanglante ou fertile

L’homme a le choix

Pour autant qu’il accepte qu’il ne fait pas le poids

Contre la marche du temps, son pouvoir est stérile.

.

Tous du même sang depuis la nuit des temps

Nous sommes ce que nous sommes

De par l’union des peuples

.

Une nouvelle migration commence sa lente marche

En quête de vie, naturelle mutation

Pour la préservation de l’éspèce humaine

.

Posons nos armes et nos haines

Posons nos orgueils désuets

Lâchons nos repères établis

Laissons tout ce qui n’est pas vital

Nos tours ne sont rien face au monde

.

L’Homme peut être plus grand

Plus simple et plus juste

Qu’une volée d'orgueils ridicules

.

La propriété n'est qu'un prêt

Et l’argent coule comme le sang

Anéantissant notre espèce à force de profits et de haine.

.

Le monde n’appartient à personne

L’humanité est plus forte

Sa survie en dépend.

Partager cet article

Repost 0
Published by Céline Gouel
commenter cet article

commentaires

Esquisses De Qui ?

  • Céline Gouel

Texte Libre

Quelqu’un de bien a dit « ce n’est pas le temps qui nous change, ce sont les gens et les événements qui nous rentrent dedans. »…
Parfois on se rentre vraiment dedans.
Après, tout dépend de l’impact,
Et du temps.